A travers un texte qu'elle adresse à sa mère, une survivante de l'inceste interroge son parcours de femme et son cheminement vers une intégrité retrouvée. Sa parole entre en résonance avec les lieux et les gestes de sa vie quotidienne.

Through a letter to her mother, an incest survivor wonders about her journey as a woman and reminisces on her path towards recovering her integrity. Her words resonate with the spaces and gestures of everyday life.


jeudi 12 février 2015

PETIT RIEN le film


4 commentaires:

  1. Ca faisait longtemps qu'on attendait ce moment ; découvrir le travail fini apprécier chaque image, écouter les paroles, entendre la musique en fond . Comme beaucoup d'œuvres qui ont un sens, il est impossible la première fois de tout retenir, mais une chose est sure ça marque; c'est un travail méticuleux, courageux, complet dans ses moindres détails. C'était pas évident d'obtenir un résultat qui ne souffre d'aucun regret ;ça ne pouvait être qu'un travail qui s'appuie sur le collectif, une volonté collective qui traduise une nécessité. C'est pas évident de ne pas s'éparpiller dans une infinité de volontés particulières de ne passe laisser entrainer dur des voies différentes, voir opposées. Cette volonté est, ici, devenue conscience, conscience agissante pour des nécessités arrivées à maturation.
    Ce film court est réussi à tout point de vue.

    RépondreSupprimer
  2. Alex, tu ouvres la voix/voie aux commentaires, et ça ne m'étonne pas que ce soit toi. ça fait longtemps. Il y a des timings que la raison ignore ou préfère ignorer ... peut être pour laisser vivre ailleurs toute cette énergie qui prend le corps et l'âme. Moi je nes ais pas faire autrement qu' entièrement.

    merci de tes mots, et contente qu' il te parle.

    Des regrets il y en a toujours plus ou moins mais... non, là je suis sereine avec le parcours tel qu' il est, tel qu' il a été, même la durée d'accouchement au sens figuré, a du sens. Faut être léger avec ça même si ça été lourd à porter ce "petit rien" qui n'en n'est pas un. :-) merci alex


    RépondreSupprimer
  3. Très touchant, très esthétique... à la fois sombre et lumineux...

    RépondreSupprimer