A travers un texte qu'elle adresse à sa mère, une survivante de l'inceste interroge son parcours de femme et son cheminement vers une intégrité retrouvée. Sa parole entre en résonance avec les lieux et les gestes de sa vie quotidienne.

Through a letter to her mother, an incest survivor wonders about her journey as a woman and reminisces on her path towards recovering her integrity. Her words resonate with the spaces and gestures of everyday life.


L' auteure


Laure Kalangel s' initie à l'audiovisuel à l'âge de 15 ans dans un lycée de la région parisienne, puis se spécialise en montage à Toulouse, avant de rejoindre les productions télés à Paris et Lorient. En parallèle de son métier de monteuse, elle s'oriente très tôt vers une recherche poétique visuelle et réalise une dizaine de courts-métrages.
Son premier film, Je suis autrefois, réalisé à 18 ans, reçoit le prix du public lycéen au Forum des images à Paris. Passionnée par la combinaison de l' image et du corps, elle réalise des vidéos pour différentes compagnies de danse, de théâtre, et groupes musicaux. Elle collabore avec la Compagnie de danse Pietragalla sur "Conditions humaines", coréalise le Live 2005 du chanteur Dominique A, et conçois un medley pour le dvd de Serge Regianni avec les images de L'Enfer d' Henri-Georges Clouzot, pour Lobsterfilms.

En 2012, elle signe la réalisation du magazine web « Le Cabinet des Curiosités », dont « L'abécédaire Yves Saint-Laurent » avec Pierre Bergé, les émissions de François Hollande, Olivia Ruiz, Gaspard Noé et Oxmo Puccino.
La même année, elle rassemble sur la toile un collectif d'artistes pour soutenir le mouvement de contestation des étudiants québécois. Son film Choisis ton côté, a été largement relayé sur le web. 

En 2013, Elle initie un projet de portraits de blogueurs sur le web et réalise son premier docmentaire fiction avec la blogueuse Hélénablue.

 Aujoud'hui, son travail sur des images d'eaux l'amène à explorer le tracé, le dessin et la calligraphie, avec une approche chorégraphique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire